un bannissement toujours pas digéré

28. févr., 2018

Je vous livre d'abord un témoignage d'amitié d'un Confrère dont je ne donne pas le nom afin qu'il ne soit pas banni comme je peux l'être par nos «Pairs".....!


"Salut Marc j’espère de tout cœur que tu as repris tout ton tonus! Tu as été un excellent médecin généraliste avec tous ces soutiens qui se sont exprimés! Tu as été un excellent président de notre COD 62! Tu es injustement lapidé car le National ne contre dit que rarement les décisions du magistrat administratif de notre première chambre disciplinaire régionale... mais là ne pas tendre la main à un confrère à terre à plus de 65 ça m’a étonné! Pourquoi? C’est trop sévère quand tu vois le comportement de Loulou avec lequel à l’époque j’ai pu aller à Montréal : il y avait Deg.....el! Go....ux... et Loulou faisait le prince !!!? Je pense que se trouve une fois de plus vérifié l’adage: méfie-toi de tes (amis)... sache que tu as une bonne plume et qu’on attend tes prochains écrits! Mais c’est vache pour la famille, les enfants et tous ceux qui t’apprécient... courage Marc!"

Ce témoignage m'a ému à un point que je ne me croyais plus capable de l'être. Merci mon ami très sincèrement, j'ai souhaité tellement que d'autres confrères s'expriment...mais l'Ordre fait aussi peur qu'une police politique !

Laetitia Louka Nicolas Codevelle Bon courage docteur vous m'avez vu bb jai le meme prenom que votre fille vous avez était mon médecin et je vous remercie de tout ce que vous avez fait pour nous c'est juste dommage d'avoir perdu une personne comme vous au centre médical bon courage pour la suite et a bientôt si vous retournez un jour sur Hesdin cordialement laetitia codevelle

Leslie Weiss Vous avez était le médecin de toutes notre famille et aujourd’hui encore on prend conseil auprès de vous , vous avez marquer l’esprit de vos patients par votre professionnalisme et votre gentillesse 😘

Cedric Flahaut C est honteux dans arrivé la bon courage docteur

 Sophie Beuvain

🙈

 Marie-Angélique Cléty Briatte Bonsoir Docteur. Je dis Docteur car pour moi vous en êtes un et vous le resterez. Vous n'avez commis aucun crime.....Et là décision n'est pas justifiée. 

Je pense fort à vous et à votre famille. Bon courage et ne vous reprochez vous rien car il n'y a pas lieu. Et honte à vos anciens confrères qui ne vous on pas soutenu. 
Amitiés.

 Monique Lozinguez-enselme Vous êtes un médecin remarquable vous avez été mon médecin traitant il y a une quarantaine d'années vous avez soigné ma fille bébé vous resterez toujours au dessus de toutes ces calomnies courage à vous

Margareth Lejeune Delrue Quoi qu'ils en disent vous êtes un médecin à l'écoute de ses patients ou patients occasionnels...bien dommage qu'ils ne le voient pas...

Des médecins comme vous manquent!

 Dr Frédérique Duhautois Je suis toujours avec toi marc.

 Therese Sibille N'ayez pas honte vous savez ce que vous valez... les autres ces personnes qui sont elles pour vous juger ah oui elles ont le pouvoir de....le pouvoir d'assassiner mais restez au dessus de tout cela vous êtes une belle personne ne l'oubliez pas.... Profitez de la vie profitez de votre famille et comme on dit chez nous rien ne passe sans que ça rapasse bien sincèrement 😉

 Steeve Nicolas Courage docteur . 

N’ayez pas honte car vous êtes libre ! Cette liberté eux ne l’ont pas ! Même si c’est difficile et je le comprend , n’oubliez pas que cette décision vient d’une caste qui n’existe que par un système mafieux . Ils ne sont rien . Dans ce pays quand on est honnête et méritant on est forcément victime d’injustice .
Profitez de la vie et soyez fier de ne pas vous être soumis à ce système.

 Marie-josée Cendre-bar Pffff

  Bon courage , c'est vraiment injuste!

 Marie Francoise Reubrez Bon courage pas facile pour vous même si vous avez l amour de votre famille

 Nathalie Dollé Loiselle Désolé pour vous et de tout cœur avec vous , mais allez de l'avant pour vous et votre famille. Courage, sincères amitiés 😉

 Annie Bacquet Courage docteur amities

 Maryvonne Labussiere Bon courage docteur je suis bien d'accord c'est injuste vous avez suivi mes grossesses difficile je ne l'oublie pas

 Therese Codevelle courage profité de votre famille c'est pas facile mais malheureusement la vie est comme ça pas toujours facile

 Anne-sophie Delcroix Bon courage à vous et à votre épouse je suis vraiment peinée de cette décision ....😥je n'ai pas de mots pour exprimer tout cela

 Amélie Romain Bacquet Courage à vous Docteur, la vie est si injuste parfois, soyez fier de vous, Amitiés. 😉

 Nany RB Courage nous on t aime tel que tu es avec tes faiblesses et tes bravoures tu es bien meilleur que tous ces soit disant confrères..😍

 Sandrine Pierre Lejeune Boinet Quelle honte courage doocrteur j avais tellement espoir de vous revoir 😢😢

 Mickael Bienfait Bjr docteur c vraiment écoeurant se qu'il vs arrive injuste. ..... pr moi vs êtes et resterai un médecin exceptionnel tjrs à l'écoute des patients et on pouvais tjrs compter sur vs pr koi que ce soit. Quoi qu'il en on décider c vraiment une injustice que j'arrive plus à comprendre. Courage docteur et j'espère vs revoir un jr ......

 Jean Pierre Mouilliere il vaut mieux faire un acte délictueux et ne pas être condamner plutôt que d'être un bon docteur et avoir fait une connerie n'ayant aucun rapport avec la médecine

 Daniel Nortier très sincèrement Marc, crois tu que dans cette profession ....si il y avait un "soupçon" de dynamisme , si cette profession n'était pas gangrenée, bloquée, par ses ..."pairs"....qui bien contents de surprotéger leur "tour de babel"...nous en serio...Voir plus

 Maryse Bollini vraiment triste pour vous c'est absolument pas mèrité je n'ose imaginer votre deception et votre douleur quelle honte et on appelle ça la justice qu"est ce qu'ils ont dans la tête ces bureaucrates des petits pois incroyable bon courage à vous pour nous rien ne changera jamais bien à vous Maryse Bollini et Denis Bollini

 Ktia Katmaxmau Vous êtes et vous resterez notre docteur .... un bon docteur , un professionnel à l écoute de ses patients , humain ,emphatique ,un homme bon et vrai .... c est injuste c est vrai mais maintenant il fait vivre , vivre enfin et à nouveau pour vous et votre famille ..... vous pouvez relever la tête et être fier docteur! 

Amitiés 😘

 Anne Sophie Cantor bjr marc courage a vs quoi qui arrive vs le restez a tt jamais dans nos coeurs

 Bernard Defonte Je partage ta peine

 Marianne KrisMax Courage à vous Docteur!Trop injuste!! Vous étiez un excellent médecin et le resterez pour nous tous ! cdlt

 Edwige Andelsmann je suis peinée pour vs je croyais à votre retour à hesdin pour reprendre votre clientèle car vs étiez un trés bon médecin qui était trés énergique quand il y avait un soucis de santé pour un patient .bon courage. Amities sincères

 Sophie Beuvain Accepter , lâcher prise pour plus de sérénité

 Joel Sueur la vie est faite d'épreuve, méme si on touche le sol il faut se relever... si les lois sont justes, elles ne sont pas équitables. j'aime parmi tant d'autre cette citation de F NIETZSCHE, ce qui ne tue pas rend plus fort... à méditer.

Dr Pierre Jouan Comme j'ai pu te le dire ou écrire : passes à autre chose Tu as j'espère une retraite confortable, pas de dettes, des amis une famille et je crois aussi la santé Tu connais le système, alors pourquoi des illusions Poursuis ta route et longtemps je te le souhaite

          Marc Biencourt Merci tu es le seul de la CNP qui m'a aidé de son amitié et je t'en remercie bien sincèrement. Mais soigner est ma vie et c'est pour moi une nouvelle blessure. Heureusement mon état de santé ne me portera pas très loin car je suis désespéré  Merci encore

 Sylviane Menuge Courage docteur. Certes ç est dur pour vous mais essayez de tourner la page et profiter de votre famille et vos amis. Toute notre amitié vous accompagne. Nous gardons un très bon souvenir de notre docteur .Amities sincères Sylviane

 Francine Collart courage plus on descend bas plus fort nous remontons pour nous mais aussi pour les autres et un jour...ils auront très mal

 Daniel Dremiere Triste pour toi Marc. Comme le disent quelques commentaires, il te faut maintenant tenter de rebondir et passer à autre chose. Un travail sur toi même te permettrait peut-être de faire un bilan honnête et rationnel pour construire autre chose. Amité Daniel.

 Annie Cool bon courage docteur vous devez penser a vous et a votre famille vous etes un homme courageux et je suis sure que vous allez remonter la pente aussi raide soit elle

 Nathalie Portemont Bon courage,de bons moments et ça remonte loin...penser à vos proches et bonne santé.Quand mon papa avait sa scierie, a pu compter les gens qui l'ont soutenu....et pourtant avec...Amitiés

 Charline Bédinier courage docteur amities

 Isa Isa

😥😥

 Claude Duminil Oh non ..... J'avais tellement espéré pour vous ! Plus rien ne va dans cette France , une justice qui n'en est plus une , des actes beaucoup plus graves qui sont bien moins punis .... 😯😯Personnellement , je pense que vous avez engendré de la jalousie ...Voir plus

 Dr Francois Douchain Je ne comprends pas cet acharnement. Ma sympathie et mon amitié.

 Marie Lemaire-potel Je suis déçu et triste pour vous ... profitez de votre retraite et ne sombrez pas dans la tristesse vos proches ont besoin de vous ! Restez fort je vous souhaite bcp de courage pour surmonter à nouveau cette épreuve !! Vous étiez un excellent docteur ne l’oubliez jamais mais vous devez tourner la page sur ce passé sombre ! Mes sincères amitiés Marie

 Krisslercq Froissart Je ne vs connais pas cher MONSIEUR! Et d après les commentaires vs êtes une très belle personne! !!écouter le coeur de vos anciens patients! !et soyer très fier de votre parcours professionnels!!!remonter la pente et entouré vous de personnes aimante votre famille et amis fidèles !!je vous souhaite beaucoup de bonheur! !

 Fred NoamPotel Docteur, soyez fier de vous, de votre carrière, soyez fort pour cette dure épreuve ! Jamais je n’ai pu trouver votre égal ! «Super Doc » c’est vous ! Maintenant soyez un Super Papy ! Courage et belle retraite au soleil !

 Gege Ro mon cher marc quand tu parles de honte j'espére que tu ne parles pas de toi !! car tu n'as rien a te reprocher en médical il me semble j'ai eu le plaisir de travailler sous tes ordres je veux dire collaborer car pour toi c'était une équipe au service d...Voir plus

 KaRo LïNe Pathétique 

Injuste .... suis dégoûtée !!!! 
Pfffffffff ...Voir plus

 Bertrandkatia Joly Bon courage a vous Mr BIENCOURT . Bien sur difficile a accepter mais profitez de vous et votre famille . Une pensée a vous ........

 Dr Francois Grabarz Mon cher Marc quelle cruelle déception! Quel courage tu dois avoir pour digérer un tel coup qui foudroie et démolit! Le pardon t’est refusé mais il faut continuer à vivre et rester debout!

 Valerie Blin Tout à fait d accord avec toi Gege Ro.....

 Vyvy Warin Dommage pour nous car vous étiez un très bon docteur amitiés sincères

 Sandra Sandra c bien triste tout ca j y croyais encore comme tout le monde ! vous restez un médecin exceptionnel près de vos patients je sais koi ! vous manquez à tous ici c inadmissible ! tous vos patients sont avec vous ! vous n avez rien à vous reprocher c au med...Voir plus

 Cyrille Grymonpon Pour moi et mes enfants vous étiez un très bon médecin de familles sincère amitiés à vous

 Renee Carpentier Continuez à vous battre, vous avez vos patients qui croient en vous.

 Isabelle Fritsch Eblin S est bien dommage...nous sommes désolés pour toi...maintenant tu vas sortir ta palette et tes armes de couleur toutes puissantes...S est un bon exutoire...À bientôt Marc

 Isabelle Desgrousilliers Tu n as plus qu a profiter d une retraite bien merite!.. Tu resteras toujours dans le coeur des gens

 Bertrand Caux triste nouvelle , comment se passer de médecin aussi dévoué et talentueux alors que nous en manquons et je ne parle même pas de compétences.  on a perdu un grand médecin a hesdin le sud en perd également un je ne peux plus vous accueillir a l'alouette mais sur paris quand vous voulez je serai heureux de vous de vous recevoir chez nous si l'envie vous venais d'y passer quelques jours Amitiés

 Delphine Joly Bon courage docteur vous m'avez sovez la vie on douanisquer un maladie que mon père la bpco moi je l'ai aussi et bronchite chronique mon d'oc que j'adore monsieur Ribasdemau Dumas Stéphane prend soin de moi .je suis suvie pour la bpco j'ai droit a 1 stage par ans j'espère il retourner bientôt

 Dr Pierre Eugene Mortier Bon courage , t’as le bonjour de Bernard Fol qui exerce désormais à la MSA .

J’ai diné avec lui récemment ( j’étais pensionnaire avec son fils ainé qui est un de mes plus amis chez les Jésuites à Marcq en Baroeul) le monde est décidément petit.

 etc....

26. janv., 2018

 

J’ai reçu ce midi, par courrier recommandé avec accusé de réception, sous une pluie battante ce qui est exceptionnel dans ma région, la décision de la Chambre disciplinaire nationale du CNOM, après huit semaines de torture à attendre cette sanction.

Ma requête en appel est rejetée.

Même si, comme je l’avais écrit dans un message précédent, le fait de ne pas avoir eu de « fuite » m’annonçant la décision, connaissant le courage de mes anciens confrères qui se seraient probablement empressés de m’informer si la décision était favorable, je m'y attendais. Je connais assez le fonctionnement ordinal pour connaître que la séparation des pouvoirs n’est qu'un affichage de façade. Je me doutais que tant que le président actuel est aux manettes, je ne pouvais espérer recouvrer ma dignité. Mais j’espérais, c’est vraiment idiot et naïf.

Ce qui me blesse encore plus, sont les motifs qui justifient cette décision.

1)      Mes juges ont considéré que mon comportement postérieurement à ma radiation, ne leur permettait pas d’apprécier les risques de récidives !!!! et ma capacité à exercer de nouveau ma profession….

2)      Mes juges m’ont reproché de tenir les compétences médicales pour essentielles à l’exercice de la profession de médecin. Ils considèrent que je n’ai pas pris conscience de l’étendue des devoirs déontologiques du médecin, notamment de l’existence des devoirs généraux du Médecin. J’ai présidé plus de 15 ans le CDOM62, et j’ai enseigné pendant 30 ans la déontologie médicale à mes élèves. ….la présidente de la formation de jugement m’a reproché le sous-titre de mon livre assassinat sur ordonnance « récit d’un médecin interdit d’exercer sans avoir commis de faute médicale »…..en me reprochant le fait que le code de déontologie comporte cinq chapitres, dont un seul traite de l’exercice médical ! Ce livre a été écrit en mai 2014, soit il y a presque 4 ans !!!! alors que j’étais en pleine décompensation dépressive et atteint dans ma chair et mon esprit par ce qui m’arrivait. Elle n'a du lire que la couverture.  La nécessité pour me reconstruire de retrouver un peu de dignité et de ne pas finir ma vie banni et rejeté par mes confrères n’a pas amadoué ces juges d’exception qui semblent eux,  méconnaître l’article 56 de ce même code *1.

3)      Mes juges considèrent qu’à 67 ans, en retraite depuis avril 2014, je n’aurais aucun projet professionnel ! Cela devient pathétique, car j’ai exposé le 7 décembre devant eux que je vivais dans une commune de plus de 4000 habitants soignés par deux seuls généralistes….mais ce n’est pas leur problème….la désertification du territoire, eux qui passent leur temps à Paris à profiter des largesses du CNOM et des jetons de présence dans les divers conseils français et européens.

J’ai été très surpris en pénétrant dans la salle d’audience encore en travaux, des superbes locaux que se paye le CNOM et où j’allais être une fois de plus l’objet d’une sanction implacable et aveugle, de découvrir que la formation de jugement n’était pas celle  figurant sur la liste qui m’avait été adressée, à ma demande, après le report du 11 octobre au 7 décembre, car la greffière avait oublié de la joindre à la convocation*2…et pour cause !…..motif de cassation ?  

NON, pour moi  le chemin s’arrête là…

 

 

Il va falloir que je vive comme cela, honte, déprime et le sentiment de m’être laissé dévorer au service de mes malades, des médecins, de ma région….tout cela pour lire une décision que je ne peux vivre que comme une injustice, pour ne pas dire une insulte, infligées par une justice d’exception.

 Même un assassin, un violeur ou un terroriste a droit à des remises de peine…moi non. Cette affaire a duré plus de sept ans et aujourd’hui,  je suis mort.

Quelle honte, quelle misère, quelle torture, quel nouvel assassinat. Toutefois j’ai une  consolation toute simple, je ne dois rien à personne, j’ai remboursé toutes mes dettes.

 Je ne m’étonne donc plus que le conseil national s’en soit remis à la sagesse de la chambre disciplinaire, quel forfaiture !

 

 

*1Extrait de l’Article 56 du code de déontologie :

                                                                              Les médecins doivent entretenir entre eux des rapports de bonne confraternité…..) (….les médecins se doivent assistance dans l’adversité.

Commentaires du CNOM : Au-delà d’une obligation morale, l’assistance aux confrères dans l’adversité est aussi une obligation déontologique et confraternelle, le terme adversité devant être entendu au sens large englobant les difficultés de santé, matérielles, morales, sociales et professionnelles.

Vous voyez Madame la Conseillère d’Etat, je connais bien le code de déontologie. Mes chers ex-confrères du haut de votre tour d’ivoire vous l’avaient oublié cet article sauf apparemment mon Confrère rapporteur que je remercie bien sincèrement de son objectivité.

*2 : formation de jugement adressée le 7 novembre à ma demande : Drs Ducrohet, Emmery, Mme le Dr Gros, Dr Hecquard.

 Formation ayant jugé sans que j’en sois informé, Drs Ducrohet, Emmery (rapporteur), Hecquard et Mozziconacci.   

 Cherchez l'erreur !

 

Poulx, le 26 janvier 2018.   2558 ° jour de mon indignité.

 

Docteur Marc BIENCOURT